Dimanche 18 juillet 

10 Ambition dévorante .tiff

à 15h

L'ambition dévorante 
par l'Ensemble poursuite, création collective

 

Au carrefour entre le théâtre de boulevard, l’opéra- bouffe et le dîner-concert, L’Ambition Dévorante transcrit les codes du vaudeville, ses quiproquos et sa folie, et s’appuie sur les œuvres de grands compositeurs du genre comme Offenbach ou Varney pour revisiter avec second degré la forme opérette. Le texte, les chants et la mise en scène survitaminée, s’unissent dans l’humour et le burlesque, pour mettre le goût au diapason des oreilles. 

à 15h au Musée de Balzac à Saché


De Europe à Dédale 
Récits de la mythologie grecque 
avec Fabienne Avisseau, conteuse et François Cornu, pianiste 


Europe, Zeus, Minos, Thésée, Dédale... Autant de héros divins ou mortels qui nourrissent depuis toujours notre imaginaire. Leurs émotions, leurs rencontres, leurs quêtes et leurs déboires ne sont-ils pas, peu ou prou, le reflet des nôtres... ou ce que nous en rêvons ?
Fabienne Avisseau, conteuse, passionnée par ces récits, vous emmènera voyager dans la Grèce antique à la rencontre de ces personnages mythiques qui vous paraîtront ainsi plus familiers. En ponctuation de ces récits, le piano de François Cornu ouvrira un espace mystique et légendaire avec des Préludes de Claude Debussy.

 

à 17h 
 

Arrimons-nous, on s'en fiche Véro LP 
Récital chansons
Véro LP au chant, Kévin Goubern à la guitare


Une fois encore Véro nous propose un voyage (en duo cette fois) avec son élégance et sa générosité habituelles. Cette interprète toujours juste et fine se veut raconteuse d'histoires chantées, piochées de-ci de-là dans le répertoire latino-américain ou celui de la bonne chanson française. Histoires intimes ou universelles qui font le sel de la vie.
Sa rencontre providentielle avec Kévin Goubern, artiste à la fois sensible et virtuose renforce encore d'avantage la beauté de ce récital, pour notre plus grand plaisir.


 

17 lola quincaille 9 - copie.jpg

à 18h30


Quincaille et macadam 
de et par Lola Magréau-Mariez, (regard extérieur Christine Mariez et Emmanuelle Trégnier )


Un solo danse/théâtre ...Mais pas que...Une singularité peut-être ? Un masque Un drôle de quidam en proie à ses états d’âme, échoué là comme après la tempête, trimbalant sa carcasse et sa quincaille. Juste l’étape d’une longue route ? Ou bien la fin d’un voyage ? Voyage de toute sa vie, voyage immobile...Tangiblement seule mais manifestement en bonne compagnie ! À découvrir absolument ! 
Beaucoup d'expression et de grâce, autant d'humour que d'émotion.