Mercredi 21 juillet 

16 Pécuchet Totem couleur E Morin.jpg

à 16h30 au Musée de la vannerie à Villaines les Rochers

Professeur Pécuchet :

Un chantier d’archéologie poétique
Création de Jean-Marie Sirgue du Théâtre de la Fronde


A partir d'un modeste chantier, avec un outillage rudimentaire, un archéologue/bonimenteur (au nom clin d'oeil à Flaubert) se fera fort de découvrir une moisson de chefs d’œuvres.

Les premiers exhumés seront de nature essentiellement littéraires et prétextes à une animation
lecture. La Fotaine, Pennac, Pline l’Ancien (entre autres.) se côtoieront dans un esprit de fantaisie plutôt que de rigueur historique.
L’ultime découverte, la plus ancienne et donc la plus enfouie sera le Masque de pierre de la Roche Cotard. La mise au jour de ce chef d'œuvre invitera à l’interrogation sur les origines de l’Art. Jean-Marie Sirgue excelle dans ce genre de performance faussement scientifique
destinée, en fait, à donner libre cours à son imagination fantasque. Réjouissant !

8 Hélène Maurice et Tony photo J-Fra

à 18h30

Hélène Maurice ou l'élégance terrienne 

Récital chansons, au piano Tony Baker


Cette québécoise depuis longtemps tourangelle, s'est établie à la campagne où elle tient une ferme, transformée parfois en lieu de spectacle, car elle sait aussi accueillir les artistes qui lui ressemblent. De tour de chant en tour de chant, seule ou entouréede musiciens elle interprète Félix Leclerc (bien sûr), mais aussi Allain Leprest, Rémo Gary, Bernard Dimey, Julos Beaucarne,
Gaston Couté etc.,
Sa voix limpide et sa belle "présence terrienne" rendent un splendide hommage à tous ces auteurs humanistes et intemporels.

 

1 amours.png

à 20h30

Amours 
L'Arbre Cie 
D'après le roman de Léonor de Recondo
Adaptation et mise en scène de Vanessa Sanchez

Théâtre, danse et marionnettes


Récit d'une histoire d'amour impossible entre deux femmes, un sentiment tellement fort qu'il fait exploser les convenances et les barrières sociales dans cette famille bourgeoise et provinciale des années 1900. Nous attendons avec impatience le retour de cette compagnie qui a valu de grandes émotions artistiques au public de Vaugarni (Les insoumis, La guerre des filles)